Le Ministère de la Santé a demandé à l’Inserm un état des lieux de la sophrologie en France pour 2020

Dans le cadre d’une convention avec le Ministère de la Santé visant à évaluer les différentes pratiques dites "non conventionnelles à visée thérapeutique", l’INSERM est chargé de rédiger des rapports destinés aux professionnels de la santé qui présentent, dans une première partie, des généralités sur la pratique évaluée, et dans une deuxième partie, une revue de la littérature scientifique colligeant les études évaluant l’efficacité clinique et la sécurité de la pratique évaluée.

A la demande de la Direction Générale de la Santé (DGS), la sophrologie a été inscrite au programme du travail de l’INSERM. Son évaluation a commencé en septmebre 2019.

Le SSP et d’autres acteurs de la profession contribuent à ce travail. Celui-ci consiste dans une première partie introductive, à présenter les généralités sur la sophrologie et dans une seconde partie, à colliger les études existantes à partir de grandes base de données biomédicales.

Le SSP salue le Minsitère de la Santé pour cette initiative.

Lire l'article complet

Un réseau fort de plus de 600 membres répartis sur toute la France !

Rejoignez le syndicat historique des sophrologues