La sophrologie, une profession de santé

Etant en contact avec les divers moyens de communication ou en consultation avec de nombreux patients atteints parfois gravement, j’ai pu mesurer depuis plusieurs années les bienfaits de méthodes de soin les moins agressives.

Face aux déserts médicaux, de nouvelles professions de santé prennent toute leur place. Je veux parler des homéopathes, des naturopathes, des ostéopathes, des phytothérapeutes, des herboristes, des micro-nutritionnistes, des chiropracteurs, des spécialistes de la médecine chinoise ou ayurvédique (mot sanscrit, Ayurveda = sens de la vie).

Evidemment, beaucoup de collègues, surtout universitaires ou académiciens ne le supportent pas, au minimum par manque d’ouverture d’esprit, ebourbés dans leurs certitudes scientifiques qui se cntredisent souvent de décennies en décennies. Ce qui m’amuse le plus, c’est que le nombre de leurs épouses, compagnes, parents ou enfants les consultent pour leur plus grand bienfait. Spécialistes de la Santé plus que de la Maladie, ils ne coûtent rien à la Sécurité Sociale, et seulement pour cela, ils finiront par être reconnus.

Source : Professeur Joyeux - Familles Santé Prévention

Lire l'article complet

Un réseau fort de plus de 600 membres répartis sur toute la France !

Rejoignez le syndicat historique des sophrologues